ENGAGE Calls : l’imaginaire s’est mis en marche !

Jérôme Cohen, fondateur d’ENGAGE, revient sur les ENGAGE Calls, des émissions participatives live lancées durant la période de confinement afin de faire réagir des personnalités de la communauté ENGAGE sur l’actualité, débattre des enjeux de court et long termes, et esquisser des pistes d’action concrètes.

 

Pourquoi avoir lancé les Engage Calls ?

Nous sommes, je l’espère, dans une période propice à la réinvention : un point de bascule Comme nous le disait Karine Jacquemart, c’est dans les périodes de choc que les évolutions les plus conséquentes, positives ou négatives, deviennent possibles.
Au-delà de l’angoisse qu’elle a provoqué, la période en cours nous a aussi permis de nous arrêter pour prendre un peu du recul.
L’imaginaire a en quelque sorte bénéficié d’un temps pour ce remettre en marche ! Les ENGAGE Calls ont vocation à appuyer ce mouvement.

Quel bilan peut-on dresser après 2 mois et 8 Engage Calls ?

Nous avons observé chez les citoyen.ne.s une envie forte de participer : jamais nous n’avions eu autant d’inscriptions, de contributions… La société est de plus en plus prête prête à basculer et à se réinventer. Je ne parle pas du grand soir, mais de la sensation, diffuse, que la possibilité d’inventer de nouveaux imaginaires et de les concrétiser devient soudainement possible. Antonio Gramsci nous disait que c’est dans les périodes les plus bousculées que surgissent les monstres. Rajoutons que c’est aussi dans ces heures troubles que peuvent émerger les plus belles évolutions.
C’est le moment de mettre l’accélérateur sur cette volonté de changement que l’on sent de plus en plus forte et assumée.
J’ai été, bien sûr, touché par le ton inquiet, parfois alarmiste, de certains intervenants sur les questions du vivant, de l’environnement, de l’Europe ou du multi-latéralisme, mais aussi positivement marqué par une lueur d’espoir que l’on sentait poindre au travers de leurs propos.
Cet espoir est nécessaire pour nourrir des récits et des imaginaires entraînants, des consciences fragilisées et l’envie de se mettre en mouvement. Le vent se lève…?

 

“ Les Engage Calls sont le premier pas de la transformation de l’ENGAGE University que nous souhaitons plus citoyenne et ouverte…

 

Nous avons parlé biodiversité, sociologie, climat, géopolitique, action citoyenne… A quoi s’attendre pour la suite ?

Les Engage Calls sont tout d’abord le premier pas de la transformation de l’ENGAGE University que nous souhaitons plus citoyenne et ouverte à tous. 

Nous avons déjà enrichi les conférences participatives live de temps d’intelligence collective pour faire émerger des idées et des projets concrets que nous tenterons de développer avec nos partenaires. L’idée d’une plateforme, d’un « Numéro Vert » pour accompagner les dirigeants désireux de transformer leur organisation, me semble, par exemple, prometteur. 

Nous avons aussi décidé de regrouper les 6 prochaines éditions en saison thématique de trois épisodes. Nous traiterons en juin de notre capacité individuelle et collective à naviguer au temps de l’incertitude. Et en juillet, nous aborderons la réforme de notre système économique et de nos entreprises vers plus de résilience et de durabilité. Le citoyen, l’individu, dans un premier temps, puis le collectif, les organisations.

Nous lancerons aussi mi juin une plateforme web éphémère avec l’un de nos partenaires, Civocracy, pour densifier notre travail d’intelligence collective et faciliter l’émergence de projets.
Chacun pourra ainsi mieux s’approprier les enseignements des ENGAGE Calls, les enrichir. Les projets en émergence seront sélectionnés, priorisés, et enrichis sur la plateforme. 

 

“ Il n’y a pas d’apprentissage sans passage à l’action et confrontation au réel…

 

Quelle place souhaites-tu pour ENGAGE dans le « monde d’après » ?

ENGAGE est une plateforme d’apprentissage et d’action. Je pense que sans ce dialogue, tout mouvement est bancal, vidé de sa substance. Il n’y a pas d’apprentissage sans passage à l’action et confrontation au réel, ni d’action utile sans développement des savoirs et travail de fond…Ce dialogue est l’essence même d’ENGAGE.
Je souhaite qu’ENGAGE contribue à ce que les citoyen.ne.s soient mieux armé.e.s et plus confiant.e.s en leur capacité à faire advenir collectivement la société dont ils et elles ont envie. Un peu à l’image des « Explorateurs » ENGAGE qui animent les temps d’intelligence collective. Ils ont suivi différents parcours de l’ENGAGE University. Ils ont appris, je crois, à questionner, à utiliser leur créativité et leur imagination pour transformer le réel.

Je souhaiterais finalement que tous les citoyens deviennent des « Explorateurs ».

En savoir plus sur les ENGAGE Calls.

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire