Interviews des Engagé.es

Des paroles aux actes

Elargir la notion de (ce qui est) capital

Le message que nous essayons de faire passer aux entreprises est qu’elles ne sont pas le centre de leur écosystème. Ce qui est au centre, c’est la raison d’être. De fait, le rôle de l’entreprise n’est pas de dominer son écosystème mais de l’organiser.
2 juillet, 2020/par Jérôme Cohen

Reprenons le pouvoir sur le numérique

Il nous faut accepter l’idée que le monde est complexe et que, par conséquence, il n’y a pas de vérité. Quelles soient algorithmiques, scientifiques ou journalistiques, toutes nos méthodes pour établir des vérités sont biaisées et risquées.
25 juin, 2020/par Jérôme Cohen

La vérité algorithmique n’existe pas

Il nous faut accepter l’idée que le monde est complexe et que, par conséquence, il n’y a pas de vérité. Quelles soient algorithmiques, scientifiques ou journalistiques, toutes nos méthodes pour établir des vérités sont biaisées et risquées.
18 juin, 2020/par Jérôme Cohen

Le biomimétisme : Pour une transition innovante et durable

Nous avons tous beaucoup appris dans les derniers mois. Il nous faut maintenant développer la réflexivité vis-à-vis de ces apprentissages, c’est-à-dire rechercher, dans tous ce que nous avons appris, ce qui peut nous aider à penser et à agir différemment demain. Ai-je appris à relever des défis personnels, professionnels, familiaux, à prendre conscience de ma vulnérabilité ? Ai-je appris à apprendre ? Cet exercice peut se faire à l’échelle individuelle, collective, sociétale, mondiale, et à tous les âges.
17 juin, 2020/par Jérôme Cohen

Qu’ai-je appris ?

Nous avons tous beaucoup appris dans les derniers mois. Il nous faut maintenant développer la réflexivité vis-à-vis de ces apprentissages, c’est-à-dire rechercher, dans tous ce que nous avons appris, ce qui peut nous aider à penser et à agir différemment demain. Ai-je appris à relever des défis personnels, professionnels, familiaux, à prendre conscience de ma vulnérabilité ? Ai-je appris à apprendre ? Cet exercice peut se faire à l’échelle individuelle, collective, sociétale, mondiale, et à tous les âges.
10 juin, 2020/par Jérôme Cohen

Entreprise : s’accrocher à ses convictions

Les entreprises qui ne croient pas en quelque chose de plus grand que les marchés avancent vers un monde très instable, qu’elles subissent totalement.  Il s’agit de passer d’un monde fortement tiré par les logiques de marchés, à un monde d’après dont les besoins sociétaux inspirent les décisions stratégiques beaucoup plus nettement. C’est en tout cas ma conviction profonde.
10 juin, 2020/par Jérôme Cohen

ENGAGE Calls : l’imaginaire s’est mis en marche !

Au-delà de l’angoisse qu’elle a provoqué, la période en cours nous a aussi permis de nous arrêter pour prendre un peu du recul. L’imaginaire a en quelque sorte bénéficié d'un temps pour ce remettre en marche ! Les ENGAGE Calls ont vocation à appuyer ce mouvement...c’est dans les périodes de choc que les évolutions les plus conséquentes, positives ou négatives, deviennent possibles.
4 juin, 2020/par Jérôme Cohen

Intérêt général : la stratégie du choc

Ce qui me révolte aujourd’hui, c’est que l’on doit se battre pied à pied pour défendre des causes qui devraient relever de l’évidence : les droits fondamentaux et la santé. Avec l’équipe de Foodwatch, nous nous battons tous les jours pour faire adopter des mesures de prévention pour protéger la santé des citoyens en France et en Europe. Ce qui devrait relever du bon sens se transforme en bataille car l’Etat est constamment influencé par les intérêts privés, les lobbies, les multinationales et les accords de commerce internationaux.
20 mai, 2020/par Jérôme Cohen

Donner un sens à l’avenir

Je suis convaincu que les artistes peuvent jouer un rôle important pour donner un sens à l’avenir. Il nous faut créer des mouvements communautaires et des think tank d’artistes pour nous donner les moyens de continuer à travailler. Pour les artistes, la crise en cours est aussi une opportunité pour faire évoluer nos pratiques. Pour nous demander comment les écrans et le numérique d’une part, et le local d’autre part, peuvent nous aider à répendre l’art partout. Pour nous aider à prendre de la hauteur par rapport à nos projets, à prendre plus de temps pour réfléchir à ce que nous faisons. Autrement, les peintres ne peindront plus que des bâtiments et les journalistes ne photographieront plus que des mariages.
14 mai, 2020/par Jérôme Cohen

Des écologues au sein des entreprises ?

Il est essentiel de reconnaitre la valeur de la nature tout en évitant de lui donner un prix. Je m’insurge à l’idée qu’un thon rouge à une valeur nulle jusqu’au moment où il est pêché et vaut subitement un million d’euros. On ne peut pas continuer comme cela.
6 mai, 2020/par Jérôme Cohen

Pour une éthique de l’action

Ma vision est qu’il faut directement aller de l’idée à l’action, sans passer par la réflexion. Les comités, les commissions, tous ces organes qui pensent le monde d’après, on en a trop fait. Aujourd’hui, on n’a plus le temps de réfléchir. Il nous faut passer à l’action ! Ce qui me raccroche à une forme d’espoir, c’est qu’il existe des solutions pour tout, dans tous les domaines. Que ce soit dans le bâtiment, le textile ou l’agroalimentaire, il existe des alternatives durables qui peuvent être mises en place dès demain. Et pour rendre ces nouvelles solutions désirables, il ne suffit pas de les raconter, il faut les vivre, les expérimenter.
28 avril, 2020/par Jérôme Cohen

Sortir de la certitude, entrer dans la complexité

Je doute sincèrement de la capacité de la génération des baby-boomers à comprendre les enjeux du XXIème siècle. Contrairement aux jeunes, nous avons grandi dans une société de la certitude. Certitude que le modèle économique de la croissance et le progrès permettait de tout vaincre. Et il est très difficile de changer ses certitudes au bout de 40 ans. Il n'y a que les jeunes qui ont, je l’espère, les capacités d'imagination permettant d’inventer un monde différent.
23 avril, 2020/par Jérôme Cohen

Chassez le naturel …il revient au galop

Ce dont souffre la démocratie participative, c'est d'en être toujours restée à l'état d'expérimentation. Elle a aujourd'hui besoin d'institutionnalisation pour que, demain, la délibération des citoyens tirés au sort soit un critère clé de légitimation des décisions politiques. Avec l'arrivée du Coronavirus, l'incertitude sur l'état futur des économies et des sociétés ne nous permet pas de savoir ce que sera la place des impératif écologique et démocratique dans les mois à venir. L'écologie et la démocratie risquent d’être les grandes perdantes de la période en cours, si nous ne nous mobilisons pas pour les défendre. Nous sommes dans un moment de grande incertitude où tout se joue. Attention, il ne faut pas croire que « l’après » viendra après. L'après c'est maintenant. A travers nos réflexions, nos propositions, notre capacité à ne pas succomber à la tentation du retour en arrière, ni aux sirènes de l’autoritarisme. Nous sommes déjà collectivement en train de fabriquer l'après.
15 avril, 2020/par Jérôme Cohen

Construire ici et maintenant le monde d’après

Ce dont souffre la démocratie participative, c'est d'en être toujours restée à l'état d'expérimentation. Elle a aujourd'hui besoin d'institutionnalisation pour que, demain, la délibération des citoyens tirés au sort soit un critère clé de légitimation des décisions politiques. Avec l'arrivée du Coronavirus, l'incertitude sur l'état futur des économies et des sociétés ne nous permet pas de savoir ce que sera la place des impératif écologique et démocratique dans les mois à venir. L'écologie et la démocratie risquent d’être les grandes perdantes de la période en cours, si nous ne nous mobilisons pas pour les défendre. Nous sommes dans un moment de grande incertitude où tout se joue. Attention, il ne faut pas croire que « l’après » viendra après. L'après c'est maintenant. A travers nos réflexions, nos propositions, notre capacité à ne pas succomber à la tentation du retour en arrière, ni aux sirènes de l’autoritarisme. Nous sommes déjà collectivement en train de fabriquer l'après.
9 avril, 2020/par Jérôme Cohen

Crise du coronavirus : retrouver le futur

C’est dur à dire, mais nous avions besoin d’une rupture pour changer d’époque et entrer dans un nouveau cycle, celui de la guerre contre le réchauffement climatique et la destruction de l’environnement. Avec la crise sanitaire et le confinement qui en découle, on réalise que si nous changeons nos modes de vie collectivement, à l’échelle planétaire, notre potentiel d’impact est énorme. Va-t-on réussir à penser cet épisode comme une première escarmouche pour un nouveau rapport à la nature ? Réaliser en quelque sorte que Descartes a perdu face à Rousseau, que l’homme doit négocier avec la nature ? Tout dépend de notre capacité à changer d’appui et à nous rassembler sous un nouveau contrat. On a en tout cas l’opportunité d’entrer dans une période de grande ouverture. Et cela donne beaucoup d’espoir. C’est terrible de dire cela alors que des dizaines milliers de gens sont en train de mourir du virus, mais nous sommes dans une époque charnière où l’histoire peut s’ouvrir.
1 avril, 2020/par Jérôme Cohen

Et si nous osions devenir grands ?

L’école de demain, c’est une école qui s’intéresse au monde qui l’entoure et au monde qui va lui succéder. Une école qui n’est pas déconnectée de la réalité, aussi bien des enjeux écologiques, sociaux et technologiques que de la vie des élèves. Une école dans laquelle la relation est fondamentale. Une école qui permet aux enseignants comme aux élèves de se former tout au long de leur vie. Et surtout une école qui permet à tous de se sentir bien.
30 mars, 2020/par Jérôme Cohen

Bien s’informer, c’est bon pour pour la santé

L’information de qualité est vitale pour notre démocratie. Alors que les choix de sociétés devraient s’appuyer sur les faits, notre système politique nous incite à voter en écoutant nos émotions. Faute de consensus, nous avons tendance à sacraliser l’opinion, voire à retravailler ou sélectionner les faits pour les adapter à nos opinions. Dans le monde des médias, on a coutume de dire que « les faits sont sacrés mais les opinions sont libres ». Aujourd’hui, à l’ère d’internet et des réseaux sociaux, on a plutôt l’impression que « les opinions sont sacrées mais les faits sont libres ».
18 mars, 2020/par Jérôme Cohen

Ecosia : faire pousser les arbres et les consciences

Le message que l’on porte, c’est que chacun, à son niveau, doit faire avancer les choses. Et c’est très dur, car les effets macroéconomiques des actions individuelles sont difficilement mesurables. Ce que l’on montre avec Ecosia, c’est que l’utilisation d’un outil gratuit, un mini-geste, peut avoir un impact positif et conséquent sur les écosystèmes : plus de 80 millions d’arbres plantés.
2 mars, 2020/par Jérôme Cohen

Responsibility, accountability and action to face climate issues

I think involvement comes on a number of levels and is dictated by two things. First it is about noticing and secondly it is about care. I hope that these things will lead to a feeling of responsibility, accountability and action.
18 février, 2020/par Jérôme Cohen

Biodiversité : il est trop tard pour être pessimiste.

Les écosystèmes ont une résilience certaine qui leur permet de se régénérer. De ce point de vue, « l’effet réserve » fonctionne plutôt bien. Dans les endroits où l’on a arrêté de pêcher, les écosystèmes peuvent se régénérer en 3 ans. C’est tout à fait extraordinaire !
3 février, 2020/par Jérôme Cohen

L’ambition du Co

Nous entendons beaucoup de choses! Pour moi, c’est à la fois un outil lorsque j'anime des ateliers, un objectif quand je cherche à en créer, voire un état d’esprit quand je fais partie d'un groupe. Je parlerais même de spiritualité lorsque je considère mon appartenance à un tout.
19 décembre, 2019/par Jérôme Cohen

Isaac Getz : l’entreprise altruiste

us parlons de l’entreprise altruiste, le mot qui vient de alter latin. L’entreprise altruiste se mets au service inconditionnel de l’autre, dans le sens Lévinassien du terme.
22 novembre, 2019/par Jérôme Cohen

Isabelle Gex : mettre le futur au défi de l’éthique

Oui, nous devons permettre à chacun de mieux concevoir et d’étendre son éthique citoyenne de la sphère privée à la sphère professionnelle, et de la mettre en cohérence. Il ne doit pas y avoir de séparation, l’éthique in business doit constituer une priorité.
12 septembre, 2019/par Jérôme Cohen

Pauline Laravoire : from India with love

Ce qui est souhaitable, en revanche, c'est d'établir un état d'esprit qui donne une importance spontanée à ces enjeux...
31 juillet, 2019/par Jérôme Cohen

Juliette Hamelin : explorer et transformer

Etre Explorateur, c’est évoluer dans un contexte porteur de sens, contributif au bien commun, apprenant et inspirant.
11 juillet, 2019/par Jérôme Cohen

Guy-Philippe Goldstein : le défi éthique

...Un monde d'artistes et de scientifiques, où chacun est aussi un peu juge et chacun a dirigé, dirige ou va diriger un projet temporaire. Ce monde-là est peut être plus proche qu'on ne le pense.   
3 juillet, 2019/par Jérôme Cohen

Arup Ghosh : ce que nous pouvons nous apporter

Samata sarvabhutesu etad muktasya laksanam 😉 ...which means...Equality in all beings, this is the sign of Freedom. 
23 mai, 2019/par Jérôme Cohen

Notre impératif : prendre soin des autres et du vivant

Comme pour la biodiversité "la vie dans ce qu'il y a de divers".... les futurs désirables auxquels je crois comportent beaucoup de diversité : bienveillance, empathie, résilience, respect, changement de paradigme, de système...
9 mai, 2019/par Jérôme Cohen

Favoriser l’émergence d’un leadership conscient

J’aime accompagner cette émergence, pour permettre aux personnes et à leurs systèmes de grandir en conscience, pour devenir plus responsables, « engagés » au monde.
26 avril, 2019/par Jérôme Cohen

Karine Jacquemart : le citoyen comme levier

Mon envie pour le futur ? L'intérêt général : c’est tellement essentiel aujourd’hui de garder ce cap en tête par opposition aux lobbies que nous combattons et qui ne défendent la plupart du temps que des intérêts particuliers, au détriment des citoyen.ne.s, des biens communs, de la planète.
27 mars, 2019/par Jérôme Cohen

Benoît Raphaël : j’ai besoin d’être bousculé

Je suis convaincu que l'on ne s'accomplit qu'en acceptant de se remettre en question sans jamais lâcher ses convictions. J'ai envie de faire le pari de l'humilité et de la bienveillance. Je suis venu ici pour être bousculé mais aussi pour passer du bon temps !
22 février, 2019/par Jérôme Cohen

Emmanuel Delannoy : faire rentrer l’économie dans la biodiversité

La vision qui porte l’ensemble de mes activités est bien que ce n’est pas la biodiversité qu’il faut faire rentrer dans l’économie, mais bien l’économie qu’il faut faire rentrer dans la biodiversité.
19 décembre, 2018/par Jérôme Cohen

Olivier Michelet : le temps de l’intuition et des utopies

Je ne parlerai pas de manque mais d’aversion immédiate et spontanée à l’utopie : aujourd’hui, évoquer l’utopie et à fortiori se réclamer de la longue et riche tradition du courant utopiste (profondément ancré dans la culture française) apparaît incongru, pour ne pas dire totalement disqualifiant, tant ses valeurs se situent en complet décalage avec les valeurs dominantes de notre époque et le nouveau credo : pragmatisme, efficacité, rationalité, rentabilité... 
6 décembre, 2018/par Jérôme Cohen

Amandine Lebreton : l’information scientifique pour provoquer l’engagement

La biodiversité est encore et toujours la grande oubliée des enjeux environnementaux alors même qu’elle est le socle de notre vie, le substrat de notre économie et même notre assurance majeure face au changement climatique ! La preuve, une COP biodiversité se tient actuellement en Egypte et personne ne le sait...
22 novembre, 2018/par Jérôme Cohen

Reza : l’image pour changer le monde

  Le photo-reporter Reza parcours le monde depuis 40 ans pour mettre…
8 novembre, 2018/par Jérôme Cohen

Emmanuel DAVIDENKOFF : de L’Etudiant au Monde, il rêve d’une société apprenante

Rencontre éclairante avec Emmanuel Davidenkoff, journaliste…
24 octobre, 2018/par Jérôme Cohen

Hamze Ghalebi : construire sa carrière après l’exil

Rencontre avec Hamze Ghalebi, jeune responsable politique iranien,…
11 octobre, 2018/par Jérôme Cohen

Cédric Ringenbach, lobbyiste du climat

Intervenant-éclaireur à l’ENGAGE University, Cédric a dirigé…
13 septembre, 2018/par Jérôme Cohen

Phillippe Bertrand : Apprendre, apprendre, apprendre… dans un monde incertain.

"Ceux qui enseignent aujourd'hui doivent être aux avant-gardes des incertitudes de notre temps", Edgar Morin.
31 août, 2018/par Jérôme Cohen

Jean-Philippe Teboul : L’ESS sort de l’entre-soi !

Jean-Philippe TEBOUL est Directeur d'Orientation Durable,…
22 août, 2018/par Jérôme Cohen

Cécile Renouard : Ecrire le récit vivant et inspirant de la transition

Cécile Renouard, philosophe et économiste,…
28 juin, 2018/par Jérôme Cohen

Jules Zimmermann : La créativité, un des enjeux clés pour le monde de l’innovation

Diplômé en Sciences Cognitives à l'Ecole Normale Supérieure,…
14 juin, 2018/par Jérôme Cohen

Thomas Landrain : Développer une alternative au modèle académique de la recherche

Thomas Landrain, intervenant à l'ENGAGE University, est un chercheur…
25 avril, 2018/par Jérôme Cohen

Simon Bernard : ENGAGE Camp Plastic Odyssey – 5 mois plus tard

En novembre 2017, lors des ENGAGE DAYS Power to the People,…
12 avril, 2018/par Jérôme Cohen

Loïc Blondiaux : Il faut penser différemment le processus de décision

Loïc Blondiaux est intervenant à l'ENGAGE University…
22 mars, 2018/par Jérôme Cohen

Jean-Gabriel Ganascia : L’intellligence artificielle est partout dans nos vies

Jean-Gabriel Ganascia, professeur d’informatique à l’université…
1 mars, 2018/par Jérôme Cohen

Pierre-Etienne Franc : L’entreprise au service de la Cité

Pierre-Etienne Franc vient de publier Entreprise &…
13 décembre, 2017/par Jérôme Cohen

Floran Augagneur : L’Assemblée citoyenne du futur

Floran Augagneur, conseiller scientifique de la Fondation pour…
18 octobre, 2017/par Jérôme Cohen

Solenne Roland-Riché : L’importance de la discipline positive

Bien peu de leaders aujourd'hui connaissent la différence entre le compliment et l'encouragement. Pourtant, il est considérable : l'un développe la coopération quand l'autre aiguise la compétition...
17 octobre, 2017/par Jérôme Cohen

Béatrice Jung et Anne de Bagneux : Le leadership au féminin

Quel rôle les femmes peuvent-elle prendre pour accélérer notre transformation?
16 octobre, 2017/par Jérôme Cohen